Programme vacances octobre 2016

Si j'étais un petit déjeuner...

Fleur :

Si j'étais un fruit je serais une cerise

Si j'étais une confiture je serais du nutella

Si j'étais une boisson je serais du jus d'orange

Si j'étais une viennoiserie je serais un croissant

Si j'étais une céréale je serais des miel pops

Paul F.

Si j'étais un fruit je serais une banane

Si j'étais une confiture je serais du beurre de cacahouette

Si j'étais une boisson je serais du jus de pomme

Si j'étais une viennoiserie je serais un éclair au chocolat

Si j'étais une céréale je serais des chocolats en formes de brioche

Garance

Si j'étais un fruit je serais une nectarine

Si j'étais une confiture je serais du nutella

Si j'étais une boisson je serais du chocolat chaud

Si j'étais une viennoiserie je serais un beignet de fleur d'acacia

Si j'étais une céréale je serais des trésors

Clarisse

Si j'étais un fruit je serais une fraise

Si j'étais une confiture je serais de la gelé de fraise

Si j'étais une boisson je serais du lait chaud

Si j'étais une viennoiserie je serais un chausson aux pommes

Si j'étais une céréale je serais des miels pops

Raphaël

Si j'étais un fruit je serais une pomme

Si j'étais une confiture je serais de pomme

Si j'étais une boisson je serais du jus de pomme

Si j'étais une viennoiserie je serais un chausson aux pommes

Si j'étais une céréale je serais aux pommes

Mathilde

Si j'étais un fruit je serais une banane

Si j'étais une confiture je serais de fraise

Si j'étais une boisson je serais dulait chaud

Si j'étais une viennoiserie je serais un croissant

Si j'étais une céréale je serais de miel pops

Maïa

Si j'étais un fruit je serais une framboise (petite et compliquée)

Si j'étais une confiture je serais de tomates vertes (originale et acidulée)

Si j'étais une boisson je serais un cappucino (qui donne la péche)

Si j'étais une viennoiserie je serais un croissant 

Si j'étais une céréale je serais des frosties (parce que le tigre est en moi)

Lily

Si j'étais un fruit je serais une fraise

Si j'étais une confiture je serais du nutella

Si j'étais une boisson je serais du jus d'orange

Si j'étais une céréale je serais des trésors

Magalie

Si j'étais un fruit je serais une framboise

Si j'étais une confiture je serais du nutella

Si j'étais une boisson je serais du multivitaminé

Si j'étais une viennoiserie je serais un pain aux chocolats

Si j'étais une céréale je serais des miel pops

Conte d'Inde

Ils ont eu lecture de ce conte suite à un grand jeu dont les épreuves permettaient aux enfants d'apprendre des  choses sur l'Inde.

Demandez leur ce qu'ils ont appris ;)

Le garçon qui voulait un tambour

Il était une fois une pauvre femme qui travaillait très dur pour gagner sa vie. Mais malgré son dur labeur, elle gagnait trop peu pour s'acheter pour elle et son petit garçon de jolis vêtements. Elle ne pensait pas trop à elle. Elle avait l'habitude de porter de vieux vêtements, ceux que les familles chez qui elle travaillait lui donnaient quelquefois. Ce qui la tracassait était de ne pas pouvoir acheter de nouveaux vêtements ou des jouets pour son fils. Le garçon contemplait avec envie les jouets des autres enfants mais elle ne pouvait rien y faire.

Un jour le petit garçon la supplia de lui acheter un tambour. Elle savait qu'elle ne pouvait pas se le permettre et, sur le chemin de retour du travail, elle ramassa un morceau de bois qu'elle donna à son fils. Le garçon était terriblement déçu, mais il l'accepta avec le sourire car il savait que sa mère était triste.

Le garçon partit faire une promenade, son morceau de bois à la main. Au village, il vit une vieille dame qui essayait d'allumer un feu. Mais elle n'avait pas assez de bouse de vache et son bois n'était pas encore sec. Le garçon lui dit : " Prenez ce morceau de bois. Il est sec et il vous aidera à allumer votre feu" La femme fut si ravie qu'elle lui offrit un roti*

En continuant sa route, il rencontra une femme qui pleurait. C'était la femme du potier et elle tenait dans ses bras un enfant également en pleurs. "Que se passe t'il ?" demanda le petit garçon. La femme répondit que son enfant avait très faim et qu'elle n'avait rien à lui donner. Le petit garçon lui répondit "Ne pleurez pas, j'ai un roti que vous pouvez lui donner"

La femme était si heureuse qu'elle donna un pot au petit garçon.

Un peu plus loin, le garçon rencontra le laveur de vêtements en train de battre sa femme. "Pourquoi la battez vous ?" demanda le garçon. "Elle a cassé le récipient que j'utilisais pour faire bouillir l'eau dans laquelle je lave les vêtements" cria t'il. " Ne la battez pas !" dit le garçon. "Prenez ce pot que m'a donné la femme du potier " Le blanchisseur était content et il donna au petit garçon un des manteaux qu'il avait lavé.

Un peu plus loin, le petit garçon rencontra un vieux marchand qui frissonnait fortement. Il n'avait presque rien sur le dos. Le garçon était perplexe.
L'homme avait un cheval mais presque pas de vêtements ! "Des hommes m'ont dépouillé", dit le marchand au petit garçon qui le regardait. " Je ne peux pas entrer dans le village sans vêtements" Alors le garçon lui donna le manteau que le laveur lui avait donné. En échange, l'homme lui offrit son cheval.

Lorsque le petit garçon atteint la grand route en dehors du village, il vit que l'on célébrait un mariage. Mais c'était une fête étrange. Tout le monde paraissait triste ! Il y avait des musiciens mais ils ne jouaient pas de leurs instruments. " Pourquoi êtes vous tristes ?" demanda le petit garçon. Le père du marié lui répondit : "Nous n'avons pas de cheval pour le marié. L'homme qui nous en avait promis un n'est pas venu" Alors le petit garçon lui donna son cheval. La famille du marié était au comble de la joie de pouvoir bientôt se mettre en route et ne pas rater le moment propice à la cérémonie. Le père lui dit : " Mon petit, nous te sommes si reconnaissants. Que pouvons-nous te donner en retour ?" 

Le petit garçon fixait les musiciens avec envie. " Un tambour" répondit-il. 

Et c'est ainsi que le petit garçon obtint son tambour.



 

Ils font des grands jeux

Rallye photo dans Alboussière

Ils vont voir des spectacles

Spectacle de novembre 2012

Youpik !

 

Ce que la compagnie Bigre nous en dit :

"Un voyage Cousu Le Long du fiL de vos imaginations 

 

Les Youpiks ont des nids dans les cheveux et donc des oiseaux. Ils naviguent à la cime des arbres, envoûtent les chats géants et profitent de leurs bouillonnements d’idées pour cuire des œufs sur leurs têtes... Leur vie est une fête. Ce spectacle, tissé au fil des histoires, propose une visite guidée de ce pays fabuleux... Un voyage hors des sentiers battus ! "

 

Ce que les enfants leur ont demandés :

  • Les questions préparées :

"- Comment vous appelez vous ?

 - Marie et Gauthier.

 - Cela vous a-t-il plus de jouer ces personnages?

 - OH, OUI ! Énormément.

 - De quelles histoires vous êtes-vous inspirées pour l'écriture des textes ?

 - Aucune. Gauthier écrit les histoires pour des spectacles et des livres, (Elle se retourne vers lui, elle vient de réaliser) mais, Gauthier, tu es écrivain.

-Avez-vous beaucoup répété ?

- Oui, de nombreuses fois dont cinq jours avec un marionnettiste qui nous a regardés pour améliorer le jeu avec les accessoires et reformuler le texte."

  • Questions spontanées :

"- Que se passe-t-il si on dépasse le collier de saucisses ?

 - Le spectacle s'arrête, il délimite la scène.

 - Est-ce que ce sont de vraies fausses saucisses ?

 - Oui. (rire)

 - C'est vous qui avez fait le décor ?

 - Oui.

 - Comment ?

 - Avec du fils et du tissu, c'est de la couture.

 - Avec qui vous l'avez fait ?

 - Seul, je m'occupe du décor et des accessoires et Gauthier des textes.

 - Comment ils tiennent les oiseaux sur l'arbre ?

 - Avec des épingles.

 - Quand avez commencé à fabriquer ce spectacle ?

 - En février 2012."

 

Ils inventent des histoires

 

La récompense des lutins.

 

 

 

 

Écrit par :

 

 

Lukas, Enzo, Tom, Lucas, Inés,

 

Clément, Quentin, Timothé, Manon,  

 

Raphaël. 

 

 

 

quoi ressemblent les lutins du PèreNoël ?

 

Les lutins sont très gentils, c'est dommage

que nous ne les connaissions pas plus et que

nous ne puissions pas les voir.

 

 

Les lutins ont tous un chapeau rouge et

pointu.

 

Chez les lutins il y en a des magiques et des

pas magique.

 

Les lutins ont la peau jaune ou orange ou

beige ou verte ou rouge ou bleue ou violette.

 

Les lutins, à la peau rouge, montent jusqu'au

plafond et d'autre rouges ne sont pas plus hauts

que Maïa.

 

Les lutins orange, sont plus grands que les

Hommes au point qu'en y rentrant, ils en

cassent les toits des maisons et certains

d'immeuble. Ces lutins se nourrissent de

voiture de collection comme les majorettes

avec, en accompagnement, du poulet et des

carottes.

 

Les lutins bleus mangent du bois de roses, de

la biche et de la buche de Noël en forme de

lutin.

 

Les lutins beiges mesurent la taille d'une noix,

ils ne mangent rien et doivent travailler tous

les jours pour fabriquer les cadeaux.

 

Les lutins verts, les lutins violets, les lutins

rouges et les lutins bleus mangent des

pommes de terre, des carottes, des haricots

verts, des brocolis, des poireaux, de la

salade, des yaourts aux fruits ou au chocolat

et des biscuits.

 

 

Les lutins jaunes sont hauts comme trois

pommes et ils mangent de la barbe à Papa

Noël et du papier rose.

 

 

 

Que font les lutins dure Noël ?

 

 

Les lutins sont là pour aider le père Noël :

 

Les lutins sont en charge de la fabrication

des cadeaux, du nettoyage du traineau, de la

préparation les rennes, de nourrir les rennes,

du chargement du traineau. Enfin, la tâche la

plus importante, la fabrication de la Carte

Magique, elle indique tous les enfants de la

terre et les cadeaux qu'ils attendent.

 

Le soir de Noël, ils poussent les rennes afin

de faire décoller le traineau très haut pour que

le Père Noël puisse aller dans tous les pays

enfin ils préparent des sablés pour la route .

 

Après le décollage, ils vont manger et profiter

des joies des fêtes.

 

Leur repas se compose d'une salade, de

poulet, de calamars, de frites, de hamburgers,

de buches, de glaces à la vanille et aux

chocolats, de confitures et de petits biscuits.

 

Ils mangent tout ça pour devenir aussi gras

que le père Noël.

 

Les lutins profitent de leur première soirée

de vacances tout en surveillant le Père Noël

à l'aide d'une boule magique.

 

Aujourd'hui ils sont (pour la plupart) en

vacances et nous allons vous en présenter

quelques-uns qui sont connus par les enfants

de la Tribu.

 

 Le lutin Raphl :


 Raphaël est rouge et monte jusqu'au ciel.

 

Il est super fort dans la construction de voiture

et des trains jouets.

 

 Pendant ces vacances, Raphaël aime

s'amuser.

Il aime jouer aux rhinocéros, à cache cache, à

croque carotte et à faire semblant de faire du

foot ou du tennis.

 

Enfin il aime bien faire le méchant.

 

 

Le lutin Méria :

 

 

Méria est un lutin à la peau beige comme les

humains.

 

Il est petit comme une noix.

 

Dans l'atelier c'est lui qui s'occupe de la

confection des tracteurs, des camions, des

bus, des camions de pompier et des trains à

vapeur.

 

Il ne mange rien et n'aime pas les vacances.

 

Le soir quand il a fini de travailler, il adore

jouer à saute mouton, croque carottes, loup

touche touche, loup couleur ou loup glacé.

Il a un grand chapeau pointu rouge pour

cacher qu'il n'a pas de cheveux et pour tenir

chaud à ses oreilles dehors comme dedans.

 

 

Le lutin Carotte :

 

Quand il est arrivé tout orange et avec la forme de la racine à lapin, le Père Noël l'a appelé Carotte parce qu'il s'était moqué du ventre rebondi du Père Noël.

 

Sa spécialité c'est la dînette en bois.

 

Il mange beaucoup de carottes, elles lui donnent sa couleur de peau.

 

Il est en vacances du soir de Noël jusqu'en septembre.

 

Quand il est en vacances il part dans sa deuxième maison, à Hawaï, il va se faire dorer au soleil comme une chips.

 

 

Le lutin Adrien :

 

Il est plus haut que le ciel.

 

Sa spécialité c'est les voitures de courses et les circuits.

C'est lui qui a construit le circuit que Clément a eu cette année à Noël.

 

Il mange, lui aussi beaucoup de carottes, mais aussi de la salade, des haricots, du chocolat, des gâteaux et c'est tout. Il ne mange que ça.

 

 

Llutin Thomas :

 

Il est petit, rond et rouge comme une tomate.

 

Souvent il se cache sous le sapin, près du pied, pour ne pas être dérangé pendant qu'il fait sa sieste.

 

Il n'aime pas beaucoup travailler.

 

Sa spécialité c'est la fabrication des sablés. Il les fabrique rapidement pour pouvoir dormir pendant que les sablés sont au four, avant la décoration, avec des vermicelles colorés.

 

 

La lutine Noa :

 

Elle adore se déguiser.

 

Elle s'occupe seule des rennes.

 

Elle mange cinq fruits et légumes par jour et fait attention à ne pas manger trop gras trop sucré ou trop salé.

 

Elle ne mange qu'une miette de gras par jour, elle ne veut pas finir comme tous les lutins,aussi ronde qu'une boule de noël ou aussi épaisse que la barbe du Père Noël.

 

Elle s'occupe seule de la confection des poupées, pour qui elle fabrique de nombreux vétements multicolores parce qu'elle adore toutes les couleurs de l'arc-en-ciel.

 

Elle adore faire des anges dans la neige.

 

Son dessert préféré la buche vanille fraise accompagnée de glace au chocolat avec un cône fraise vanille.

 

Elle est toujours coiffée d'un chignon puisque c'est sa coiffure préférée mais attention elle en

change tous les jours la forme et les barettes.

 

Elle est en vacances du 1er janvier jusqu'en 2014.

 

Elle s'occupe du rangement de l'atelier du Père Noël mais comme ses collègues lutins passent leur temps à tout déranger, le Père Noël a donné de longues vacances à Noa et les lutins devront travailler encore plus pour fabriquer des jouet set laisser l'atelier bien rangé.

 

Noa a compté 100 000 000 cadeaux fabriqués et emballés cette année.

 

 

Le lutin Quentin :

 

Quentin le lutin vert fluo mange chaque jour, une cuisine entière, des crayons de papier, des feutres, des armoires, des otaries, des huitres, un Hugo (qui est le nom lutin pour une centaine de carottes), quatre millions de salades et un téléphone. Les salades c'est pour garder son teint vert.

 

Quand la cloche du Père Noël sonne « Ding, Dong, Ding, Dong » (bien sur), Quentin met des trompettes à ses oreilles pour mieux entendre les bétises des enfants et ainsi il aide le Père Noël quand celui-ci doit dormir.

 

Il devient carnivore à l'âge adulte.

 

Depuis peu il a commencé à se transformer petit à petit en statue, celaa commencé par le nez et remonte juqu'au sourcil droit.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lutin Link Cartoon

 

Il est jaune fluorescent.

 

Il est sourd, mais il entend très bien la cloche du Père Noël.

 

Il adore décorer le sapin de Noël tout en jaune et jaune fluorescent.

 

Il mange des morceaux de soleil et bois de l'eau glacée ou parfois chaude.

 

Il adore faire la carte du Père Noël. Celle où le Père Noël peut voir tous les enfants et ce qu'ils ont commandé. Il n'y a que lui qui connait la formule magique pour tout faire tenir sur un bout de papier et qui s'adapte à la vue du Père Noël.

 

Il adore fabriquer les ours en peluche et les toupies Bey Blade.

 

Il est tombé dans une marmite de potion magique de super vitesse et de super force comme Obélix.

 

Il aime couper le grand sapin de Noël de l'atelier.

 

Il s'occupe de l'emballage de tous les paquets jaunes et plus rare de ceux qui sont jaunes     fluorescent.

 

Il est le seul à porter des lunettes avec le Père Noël bien sur.

 

 

 

Le Lutin Rouleau Oignons :

 

Rouleau Oignons est un lutin orange.

 

Il est grand, tellement grand qu'il touche le ciel.

 

Il aime aller faire les courses avec le traineau.

 

Il mange des sapins, des chaises en bois et des radiateurs brulants.

 

Il crache du feu pour allumer les bougies qui allument l'atelier. Parce que l'atelier est     loin de tout et il n'y a pas l'électricité.

Il allume aussi les cheminées.

 

Un jour, il s'est brulé la main sur un radiateur qui était encore attaché au mur. Il a vite mis sa main sous l'eau puis a mangé un ourson en peluche et un cochon à la broche.

 

Comme il est très gourmand, il est gras avec un gros bidon .

 

Quand on l'appelle il dit toujours : « Quoi ? Quoi ? Quoi ? Qu'est ce qu'il y a ? », cela agace le Père Noël qui, pour le punir, lui fait fabriquer uniquement des tabliers.

 

Cette année il prend une année de vacances. Ensuite il retournera à la cuisine, faire les courses,fabriquer des guirlandes et laver les vitres.

 

 

 

Une aventure de lutin

le lendemain de Noël...

 

 

 

 

Il était une fois, il y a fort fort longtemps, dans l'Atelier du Père Noël au pôle nord, là où la glace dessine la rose des vents .

 

Il s'agit de la légende des lutins Raphaël et Thomas les rouges, Méria le beige, Carotte et Adrien les oranges qui partaient en vacances.

 

Cette histoire nous la tenons du papa, du papa, de la maman, de la grande cousine du dernier lutin multicolore, le plus vieux lutin de l'atelier

 

Cette année, ils partent en Espagne puis à Champis et pour finir, ils iront voir Merlin et Antonin à Champis la Bâtie.

 

 

 

Sur la route du Pôle Nord vers l'Espagne, les cinq lutins rencontrent un monstre.

 

Ce monstre s'appelle Rien.

 

Il est gigantesque de la même taille qu'un grand immeuble.

 

Il a des boutons rouges de partout sur lui.

 

Il ressemble à un âne sans poil.

 

Il a des dents pointues, de longues dents pointues comme les carnivores et les dinosaures : « mais tu es sûr que c'est les dinosaures qui ont des grandes dents, moi je crois que c'est plutôt des dents de dragon. »

 

 

 

 

Le monstre a très très faim et il n'a jamais gouté le lutin de Noël.

 

Il décide de les manger tous les cinq, comme s' il s'agissait de petits fours.

 

Malheureusement comme il n'aime pas le goût ni de la carotte, ni de la tomate, ni de Méria, il recrache tout le monde.

 

Les lutins de Noël se retrouvent au sol couvert de bave multicolore. En se regardant il s'écrièrent tous : «  BEURK !!! ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureusement ils sont sains et saufs.

 

Ils reprennent la route et rapidement ils rencontrent un fantôme. Un gentil fantôme qui les emmène chez lui à bord de son bus fantôme.

 

Arrivés à la maison du fantôme, ils mangent un délicieux repas, puis ils reprennent la route.

 

Les lutins rencontrent un dinosaure volant. Il leur propose de monter sur son dos.

« Je vous propose de vous amener d'Espagne à Champis. J'ai une maison où vous pourrez passer la nuit. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Link, le dinosaure, vole toute l'après-midi et toute la soirée. Arrivé à la maison il les installe dans une chambre avec cinq lits de la bonne taille pour chacun d'eux.

 

peine endormis, les lutins sont réveillés par le bruit de l'effondrement des fondations.

 

C'était un piège.

 

 

 

Inquiets de ne pas avoir eu de nouvelles des lutins qui étaient partis en voyages, Link Cartoon, Rouleau Oignon, Noa et Quentin appellent Merlin et Antonin. Ils apprennent qu'ils sont tombés dans les griffes du célèbre Link,le dinosaure volant.

 

Ils partent en rennes et avec le traîneau. Sans oublier de mettre de la poudre magique qui les rend tous invisibles et inodores pour tromper les sens du dinosaure.

 

Ils sont arrivés juste avant que Link avale tous les lutins. Devant la bravoure de Link Cartoon, Rouleau Oignon, Noa et Quentin, le dinosaure s'excuse et décide de devenir "méchantarien". Cela veut dire qu'il ne mange que les méchants.

 

Les lutins lui offrent une boule magique lui indiquant qui est méchant.

 

 

 

Ils repartent en bateau pour de nouvelles aventures, mais ceci est une autre histoire.


 

Fin